Suivi de sédimentation / érosion pour une infrastructure hydroélectrique de haute altitude

La situation d’un lac de barrage à proximité immédiate d’une marge proglaciaire engendre une forte sédimentation dans la retenue. Les problèmes d’exploitation liés à ces dépôts imposent de fréquents travaux de purge.

Les bathymétries successives ont permis de mettre en évidence l’arrivée d’une très importante quantité de sédiments glaciaires liés à un été caniculaire. Le déplacement progressif de ces sédiments vers le fond du lac a été observé.

Une optimisation des purges est donc rendue possible par la répétition de mesures bathymétriques globales et par un calcul précis du déplacement des masses sédimentaires.

Des imageries successives permettent une cartographie des dynamiques sédimentaires

La répétition sur plusieurs années des mesures bathymétriques permet de quantifier et positionner les dynamiques érosives et de sédimentations sous-lacustres.

Lieu Suisse
Instrument EM 3002
Positionnement DGPS & Centrale inertielle
Profondeur max. 50m
Superficie 0.6km2
Personnel 3 personnes
Durée 2 jours